Les résultats de la septième enquête statistique nationale annuelle sur les performances des machines et équipements d’emballage viennent d’être présentés au siège de l’UCIMA, Unione Costruttori Italiani Macchine Automatiche per il Contzionamento e l’Imballaggio, le 1er juillet 2009. L’Italie va vraiment très bien ! Voyons quelques données ensemble.

Les numéros du secteur

Les fabricants italiens de machines d’emballage ont réalisé en 2018 une augmentation de 9,4% par rapport à 2017 avec un chiffre d’affaires qui atteint 7,85 milliards d’euros. Cet objectif a été atteint grâce au dynamisme du marché domestique, +10,7% par rapport à 2017, et des exportations, avec une progression de 9% du chiffre d’affaires à 6 milliards d’euros.

Notre Italie confirme son rôle de leader : elle génère aujourd’hui un quart des machines présentes sur les marchés internationaux, représente un point de référence au niveau mondial en termes d’évolution technologique et est présente sur les principaux marchés internationaux aux côtés des constructeurs allemands, nos concurrents habituels. Bref, il s’agit d’un segment de marché solide et vital, fondamental pour l’économie du pays, comme l’a souligné à plusieurs reprises Enrico Aureli, président de l’UCIMA, et pour lequel la présence de mesures gouvernementales efficaces pour promouvoir la croissance des entreprises à moyen et long termes serait extrêmement importante.

Le secteur compte 631 entreprises, situées pour la plupart le long de l’axe de la Via Emilia, entre Milan et Rimini, dans ce qui est traditionnellement connu sous le nom de Packaging Valley, auquel s’ajoutent quelques sites de production en Toscane, Veneto et Piémont. L’évolution des entreprises du secteur est bonne, non seulement parce qu’elles sont saines, mais aussi parce qu’elles sont stables, avec une plus grande croissance des entreprises de taille moyenne, souvent le résultat de l’agrégation de plusieurs réalités de production, comparativement aux réalités industrielles petites et grandes.

Les principaux marchés cibles de nos fabricants d'emballages et d'équipements d'emballage à travers les frontières

  1. Les pays de l’Union européenne. 38,1% du chiffre d’affaires provient de cette zone et en particulier des quatre principaux marchés de l’UE : France, Allemagne, Espagne et Royaume-Uni.
  2. Le marché asiatique, bien qu’en baisse de 8% par rapport à 2017, représente environ 19% du chiffre d’affaires, avec notamment des exportations vers la Chine, le Japon, l’Inde et l’Indonésie.
  3. Le marché nord-américain, avec 13,8% du chiffre d’affaires en croissance de +25% par rapport à 2017. Les principaux acteurs sont les États-Unis.
  4. Amérique centrale et Amérique du Sud, avec le Mexique et le Brésil
  5. L’Europe extra-UE avec la Fédération de Russie
  6. Afrique et Océanie

Secteurs cibles : où nos machines d'emballage sont utilisées

  1. ALIMENTS ET BOISSONS, le secteur de l’alimentation et des boissons représente à lui seul 55,3 % du chiffre d’affaires.
  2. Autre, un secteur qui comprend les machines pour le tabac et les mouchoirs en papier, avec 20% du chiffre d’affaires total. 86 % de propension à l’exportation
  3. LE SECTEUR PHARMACEUTIQUE, avec 17.3% du total pour 79% provenant de l’étranger, est celui qui a enregistré la plus forte croissance en 2018.
  4. SECTEUR CHIMIQUE ET COSMÉTIQUE ayant le plus faible pourcentage d’exportations

Même chez Farmo Res, nous ne manquons pas d’enthousiasme. Nous entendons un bref commentaire de Davide Forti, chef de produit de Farmo Res, sur la performance de son entreprise en 2018….

La tendance économique générale pour l’année 2018 a montré des signes considérables de reprise sur notre marché. Grâce à cette conjoncture économique favorable, la valeur des ventes pour l’année 2018 s’est maintenue à un bon niveau, enregistrant une augmentation d’environ 40% par rapport à l’année précédente.

Le secteur qui a le plus contribué à cet excellent résultat est le secteur pharmaceutique, même si en 2018, nous avons enregistré une augmentation considérable des ventes dans le secteur des cosmétiques.

Nos ventes se sont davantage concentrées sur le marché de gros dans des pays comme le Costa Rica et la Turquie.

Nous sommes donc heureux et satisfaits des résultats obtenus en 2018 et prêts à continuer à apporter notre contribution substantielle de production et d’innovation à cet important secteur. Davide Forti

Product Manager, Farmo Res